fbpx

Les objectifs

• Effacer au mieux les cicatrices d’un accident, d’une morsure, ou d’une brûlure.

• Corriger une malformation de la peau ou du squelette.

• Enlever une lésion tumorale bénigne ou cancéreuse, en ne laissant que le minimum de cicatrice.

• Reconstruction après une chirurgie du cancer.

• Plaies récentes associées ou non à une atteinte osseuse après un accident; la réparation se fait dans la majorité des cas dans l’urgence sur des tissus abîmés. Il est très important de venir en consultation dans les jours qui suivent pour diriger les cicatrisations immédiates: pansements, pommade à appliquer, ablation des fils, massages à réaliser, reprise des activités professionnelles et sportives.

• Correction des séquelles cicatriciellespersistantes avec ou sans déformations osseuses, une année après un traumatisme.

• Brûlure récente: il est très important de venir en consultation après les premiers soins dans les jours qui suivent pour diriger les cicatrisations immédiates: pansements, pommade à appliquer, massages à réaliser, reprise des activités professionnelles et sportives.

• séquelles cicatricielles de brûlure, après une année il est alors possible d’envisager une correction des séquelles cicatricielles.

• Malformation congénitale importante, le traitement initial est le plus souvent réalisé dans les premiers mois de vie en service hospitalier. Je peux par la suite, réaliser le ou les traitements complémentaires en collaboration avec le service hospitalier initial.

• Malformation congénitale de petite importance, le traitement peut-être planifié dans la petite enfance ou plus tard en fonction de type, de l’importance et de la localisation de la malformation.

• Tumeur bénigne le traitement pourra être organisé dans le temps en fonction de vos impératifs et du type de chirurgie à réaliser.

• Tumeur maligne, le traitement devra être réalisé dans le 2 à 4 semaines suivant sa découverte avec dans certains cas possibilité de réparation immédiate.

• Réparation après un traitement d’une tumeur maligne, il faut attendre entre 1 à 2 ans pour réaliser le traitement réparateur.

• Première consultation: toutes les questions sont abordées; notamment les possibilités de corrections ainsi que leur déroulement, pouvant nécessiter 2 à 3 interventions.

• La date de l’intervention est fixée en fonction des contraintes personnelles et professionnelles des patients.

• Un devis, un consentement éclairé sont établis et remis au patient.

• Prise en charge des frais hospitaliers par la sécurité sociale et des dépassements d’honoraires de chirurgie et d’anesthésie en partie ou totalité par votre mutuelle complémentaire en fonction de votre contrat avec cette dernière.